Road trip nord ouest (Perth-Kununurra) 6300 kms!
  

Road trip nord ouest (Perth-Kununurra) 6300 kms!

Kununurra, Australie le 14/03/2015

 

G'day mate!

Nous voici à la frontière du territoire du nord après un looong periple depuis Perth.

Après notre acceuil complètement foiré à l'aéroport (encore désolés..) Clo ne nous en a pas voulu et on l'a laissé se reposer un peu à Perth avant de l'embarquer dans un nouveau road trip.

On a commencé par la charmante et non moins paumée bourgade de York (sans le "New" ni les buildings mais avec son usine de chausettes s'il-vous-plait!)

 

 

De là nous avons grimpé au sommet du Mt Bakewell, le seul et unique spot de parapente des environs. Malgré une radio déficiente Clo a pu faire un vol jusqu'à la ville voisine ou on l'a récupéré.

 

 

On a trouvé un spot assez original à quelques kilomètres de là avec aérodrome, kangourous, emeus, lamas et moutons.

 

 

Puis on a commencé notre route le long de la côte en s'offrant des escales dans les jolis coins et en essayant au max de camper dans le bush ou sur la plage, même si cela s'est avéré plus compliqué que dans le sud à cause du vent à décorner les boeufs qui ne nous a pas lâché jusqu'à shark bay! A Geraldton les arbres poussent presque à l'horizontale c'est vous dire.

Nous sommes allés voir les fameux "pinnacles", c'est vrai que ça vaut le coup d'oeil (même si les bretons font aussi bien;-)

 

Le lieu est assez etrange avec ce sable jaune vif et ces rochers qui émergent un peu partout. Et le plus impressionant ce sont les dunes, on se croirait en plein désert.

 

A Geraldton on a campé à Yaminda, un lieu super créé par un homme au grand coeur qui a fait de sa maison un sanctuaire pour animaux bléssés ou maltraités. Il a des dingos (chiens suavages australiens), emeus (genre d'autruche qui fait des sons de percussion avec sa cage thoracique, vraiment bizarre), kangourous, pythons, un cheval, de multiples perroquets (dont un black cockatoo à une patte) ainsi que des canards, dinde, cochons, poules,... une vraie ménagerie!

 

 

 

C'est là bas que l'on a appris que si l'on donne de la nourriture pour chiens à un kangourou ça le rend aveugle (comme le pauvre Bunny), ou que si un bébé kangourou tombe trop tôt de la poche de sa mère il peut se casser une patte, mais ça se repare (comme Lucky)! Trop mignon ce petit bout. Un bel endroit et le petit dej offert em prime, c'etait top.

 

 

C'est là bas que l'on a aussi decouvert l'existence de la principauté de hutt river. On s'est dit "quoi! un Groland en Oz et on ne le sait même pas!" On n'a pas pu s'empêcher d'aller y faire un tour et ça valait le détour! Ils sont 12 habitants officiels, ne payent pas d'impôts et ont leur propre poste, douane, musée, prince, monnaie, ... et tout cela est bien sérieux! Un petit monaco à la mode oz;-) On a même rencontré Mr le prince, la grande classe! On ne s'est pas non plus éternisé car c'etait mouches land à hutt river, mais on aura bien rigolé.

 

On a ensuite campé près du lac rose et petit dejeuné comme des princes (encore!) en bord de mer, le pied.

 

 

 

On a tenté une rando à kalbarri mais la chaleur aura eu raison de nous, on ne sera pas allé bien loin mais c'etait magnifique.

 

 

On a aussi testé la conduite de nuit et ce n'est pas une bonne idée, des kangourous partout, un peu flippant quand on voit le nombre de cadavres sur le bord des routes!

Après de loooongs kms nous sommes arrivés à Shark bay qui porte bien son nom. On aura d'abord vu des stromatolites (genre de fossiles vivants) et des dauphins à Monkey Mia ou ils sont nourris tous les matins. Ils viennent donc à heure précise reclamer leur petit dej. L'occaz de les voir de tout près mais on a trouvé ça dommage de les nourrir comme ça.

 

 

 

Enfin, ça c'etait avant le drame... Un emeu curieux et opportuniste est venu voir ce qu'il y avait à piquer dans notre coffre quand celui ci était ouvert, je vous passe les détails mais il a réussi à se coincer le tête dans l'entrebaillement, ce qui a conduit à sa mort prématurée malgré tous les efforts de Clo et Vinc pour le décoincer.. Horrible..

 

Une fois remis de nos émotions on a dégonflé les pneus (sable oblige!) pour partir à l'aventure tout au bout de Shark Bay, à François Peron (un explorateur dans la famille Rozenn?) 45kms de piste sablonneuse à souhait, autant vous dire qu'il ne fallait pas arreter la voiture au risque de ne plus repartir.

 

 

 

Stressant mais plutôt fun et méritoire car c'est un vrai petit bout de paradis.

 

 

On a acheté des poissons à des pêcheurs du coin, pataugé dans les fonds blancs à la quête des raies, mullets, petits requins et autres grosses formes noires non identifiées au loin (on faisait pas les malins!) En tous cas ce furent 2 jours au top.

Toujours vers le nord on est allé voir les geysers de Quobba, impressionnant!

 

 

Un endroit sauvage, sanctuaire pour les tortues marines qu'on voyait nager dans les vagues.

De là on a rejoint le ningaloo reef, la grande barrière de corail. Elle ressemble (parait-il) beaucoup à celle de Cairns, à la différence que celle-ci est parfois accessible depuis la plage! C'est comme ça qu'on a pu y aller par nous même le 1er jour et c'etait superbe; poissons multicolores, coraux, tortues et petits requins de récif.

 

Pour les raies manta qui vivent là à l'année, on a pris un bateau (merci encore Clo!!) et on a eu la chance de nager avec une raie de 3 mètres, vraiment incroyable!

De Coral bay on a rejoint Port Hedland, ville minière pas folichonne ou on aura eu notre seul et unique jour de pluie et testé un bar à "skimpies" (serveuses fortement dénudées, en ce qui nous concerne en dessous coquin avec queue de lapin, la grande classe..)

 

De Port hedland à Broome il y a ce qu'on appelle le "big empty" (le grand vide) 600kms de ligne droite, autant vous dire qu'on les a fait d'un coup, avec juste un stop baignade à 80 miles beach.

 

Arrivés à Broome, le climat et l'environnement commencent à changer, on passe du desertique au tropical avec la vegetation et les orages qui vont avec. On a laissé la tente de côté pour quelques nuits et on a bien fait!

 

A Broome, cable beach fait partie du top 5 des plus belles plages du monde, mais c'est balo car en cette periode de l'année on ne peut pas s'y baigner à cause des méduses tueuses..

 

 

Par contre on est arrivé au poil pour la 1ère "staircase to the moon" (escalier vers la lune) de l'année! Un phénomène naturel unique qui se produit à la pleine lune de mars à octobre, onirique.

  

Et pour le dernier jour de Clo en Oz on s'est levé à l'aube pour une promenade sur la plage à le recherche des fameuses empreintes de dinosaures! On en aura trouvé une c'est déjà ça.. Et plein de poulpes en revanche!

 

 

 

C'est donc à Broome que Clo nous a quitté pour de nouvelles aventures en terre du milieu.. sniff... Merci beaucoup frangin d'être venu, on aura bien rigolé et profité avec toi! (Gros bisous au coucou de notre part!!)

 

Après le départ de Clo la grande question a été de savoir si on continuait vers le nord ou si on redescendait à Perth. Pour se laisser le temps de la reflexion on est partis au bout de la péninsule dampier jusqu'à cape leveque, une sacrée experience en 4*4 mais heureusement la land rover a su faire face à toutes les flaques, mares et ornières, well done!

 

C'etait éprouvant mais encore une fois quelle recompense à l'arrivée! Un bout de cabane en bord de mer au bout du monde, magique. Et là pas de méduses tueuses, bon par contre des crocos marins mais heureusement on n'a pas vu le bout d'une écaille;-) 

 

 

 

De là on a finalement décidé de poursuivre jusqu'à Darwin. 

Dés que l'on part de Broome le décor change radicalement; verdure, baobabs, montagnes et termitières au rendez-vous, vraiment une belle région.

 

 

C'est très vert car nous sommes à la fin de la wet saison (saison des pluies), certaines routes sont encore bloquées et les orages sont impressionants mais on s'en sort bien jusqu'à maintenant. Les signes "attention aux crocodiles" fleurissent un peu partout et des sauterelles géantes viennent s'ecraser sur le pare brise. Tout est dangereux et démesuré en Oz, c'est bel et bien vérifié!

 

 

C'est aussi le territoire des aborigènes qui composent la grande majorité de la population. C'est toujours aussi triste de les voir errer, souvent completement perchés, mais on les sent quand même plus impliqués et acceptés dans le nord, même si c'est encore loin d'être parfait et que la discrimination se fait bien sentir.

A Halls creek on a voulu rejoindre wolfe creek, pour le film mais aussi et surtout pour le cratère de météorite de 880 mètres de diamètre! Mais il fallait emprunter la très accidentée tanami road. Vaille que vaille on s'est lancés! Mais au bout de 30 kms ce fut la crevaison... (je t'avais dit Clo que c'est toi qui nous portais chance!) Demi tour direction halls creek ou on appris que la route etait en fait fermée (pas vu le panneau..) à cause des innondations et qu'on risquait des milliers de dollars d'amende en l'empruntant! La crevaison fut un mal pour un bien finalement.

 

On a donc continué jusqu'à Kununurra via Dunham et son panorama grandiose.

 

A Kunu comme on la surnomme ici, la saison va bientôt commencer et les salaires sont plutôt bons, on pense donc rester quelques temps histoire de renflouer les caisses. En plus il y a pleins de jolies choses à voir dans les environs donc on s'est dit pourquoi pas! On vous tiendra au courant de la suite des événements!

 

Gros bisous à tous & see ya!

Toutes les photos du nord ouest sont ICI

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Australie